Présentation

Calendrier

Août 2014
L M M J V S D
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31
             
<< < > >>
Vendredi 4 avril 5 04 /04 /Avr 17:36

 


Les données quantitatives issues du rapport "
pour une politique nutritionnelle de santé publique en France " mettent l'accent sur l'abondance de l'offre et sur les mutations des consommations, le pain ou les pommes de terre ayant été délaissées au profit de la viande, des matières grasses ou du sucre. Mais la modernité alimentaire serait aussi synonyme de grignotages et de restauration rapide, communément appelée aujourd’hui « malbouffe ». On voit mal, par exemple, comment l'explosion de la consommation des crèmes glacées et autres desserts durant ces cinquante dernières années serait sans incidence sur les bilans énergétiques des plus gourmands…


Pour le socio-anthropologue Jean- Pierre Poulain, de l'université de Toulouse-le Mirail, qui a étudié les pratiques des mangeurs modernes, " le repas s'est certes simplifié en se repliant sur le plat central, mais l'attachement à la dimension conviviale du repas et à la culture culinaire, continue de caractériser les pays latins en général et la France en particulier ".
Accusée d'être à l'origine de la progression de l‘obésité, " l'américanisation de l'alimentation " serait en réalité plus sensible dans le discours que dans les faits. On a ,en effet, vite fait d’avoir des idées reçues sur la qualité nutritionnelle de la nourriture servie dans les fast-food. Or, la diététique est une question d’équilibre dans la durée. Et ce n’est sans doute pas en se rendant dans un quelconque fast-food midi et soir qu’on trouvera cet équilibre. Rappelons quand même quelques vérités :

Un morceau de 100 grammes contient près de 30 grammes de protéines, lesquelles permettent la construction des muscles. Ces mêmes 100 grammes suffisent à combler un tiers des besoins journaliers en fer, et la moitié des apports quotidiens en vitamines PP et B12 . Question corps gras les 20 % de teneur en lipides des steaks hachés dispensent d'ajouter un ingrédient de cuisson.
De ce fait, dire que les fast-foods font grossir est un argument vite avancé, encore une fois, manger tous les jours dans un fast-food n'est pas recommandé, mais cependant l'alimentation "traditionnelle" peut elle aussi amener à des excès caloriques, et chacun réagit différemment face à une même consommation (âge, sexe, habitudes alimentaires…)

 

Par Mathilde de Corbier et Jeanne Michel - Publié dans : Quelques conséquences de cette alimentation
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus